Les outils Bing pour les webmasters

A l’instar de ceux proposés par Google, le moteur de recherche de Microsoft Bing propose des outils dédiés aux webmasters, accessibles depuis le centre d’aide pour les webmasters : Le « Bing Webmaster Center » (http://www.bing.com/webmaster)

nticonseil ausculté par Bing

Ainsi, les Webmaster Tools proposent les outils suivants :
– date de dernier crawl,
– le nombre de pages indexées,
– le « bing » rank (note de 1 à 5) pour le domaine,
– un indicateur de « pénalité »,
– des infos détaillées pour les cinq principales pages,
– la liste des backlinks,
– la liste des liens sortants
– la liste des pages en erreur (404, 500 etc…)
– la gestion du sitemap
– validateur de robots.txt

nticonseil ausculté par Bing

L’intégration d’un site dans le service Webmaster tools de Bing nécessite d’abord d’avoir un compte ouvert (compte hotmail) et d’activer le site (par meta tag ou par export de fichier .xml).

Critères de positionnement des moteurs de recherche

La dernière version du baromètre de SEOmoz a été publiée début septembre. Cette étude remise à jour tous les deux ans est réalisée auprès d’experts du référencement issus de plusieurs pays à travers le monde.

Critères favorables au positionnement sur les moteurs de recherche

L’étude montre l’accent mis sur le niveau de confiance du nom de domaine, aux côtés de la popularité des pages en matière de liens sans oublier a politique mise en place en termes de mots clés. On note également l’apparition des liens sociaux, qui provient tout naturellement de l’émergence des réseaux sociaux, et leur impact croissant dans les politiques de référencement.

A contrario, Le cloaking abusif (méthode qui consiste à présenter aux moteurs de recherche un contenu Web différent de celui présenté à l’internaute) est considéré par la plupart des experts interrogés par SEOmoz comme un élément défavorable au bon positionnement d’un site Web. A noter également la prise en compte du taux d’inaccessibilité du site… attention donc au choix de votre hébergeur !

Critères défavorables au positionnement sur les moteurs de recherche

Découvrez ce que cherchent vos clients avec les outils de Google

La semaine dernière, dans le cadre d’un atelier organisé par l’Echangeur Bordeaux Aquitaine de la CCI,  j’ai eu l’occasion de faire une présentation sur les outils Google intitulée « Découvrez ce que cherchent vos clients ».

En effet, Google met à disposition des outils gratuits qui, bien utilisés, peuvent vous permettre de faire votre étude de marché ou d’améliorer le référencement de votre site, en fonction des statistiques du moteur de recherche leader.

Ces outils sont :
Google Suggest : permet d’extraire les « expressions phares » correspondant à votre activité,
Google Sets : permet de générer d’autres listes de mots clés,
Google Keyword Tool : permet de dégager des volumes de recherche précis,
Google Search-based Keyword : permet de trouver des mots clés complémentaires,
Google Insight for Search : permet d’analyser les tendances dans le temps et dans l’espace,
Google Trends Web Site : permet d’avoir une idée des sites leader sur un marché ou une thématique,
Google Ad Planner : permet de trouver les sites concurrents et d’analyser le profil des visiteurs,
Google Alert : permet de recevoir des alertes en temps réel sur des recherches précises,
Google Analytics : permet de suivre les statistiques d’utilisation de votre site.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la présentation.

Google Insights for search

Google Insights for Search est un service Google lancé l’an dernier qui donne des statistiques sur les recherches faites par les internautes du monde entier sur l’ensemble des sites de Google.

Google « Insights for Search », que l’on peut traduire par « tendance de recherche », est une extension du service Google Trends qui permet d’obtenir des informations sur les mots clés le plus souvent saisis sur le moteur de recherche Google au travers de plusieurs filtres : temporel, thématique et régional. Il permet de mettre en évidence les requêtes qui connaissent les plus fortes progressions, les thématiques qui sont stables ou qui baissent inexorablement et de les classer en fonction du pays, d’une région ou d’une ville.

Voici donc ce que cet outil permet d’obtenir :
– tendances de recherche par mot-clé (courbe chronologique) avec comparaison entre mots-clés,
– liste des mots-clés connexes les plus populaires,
– mots-clés connexes en forte augmentation à l’instant t,
– filtrage des courbes de tendances par catégories,
– filtrage de ces mots-clés connexes par catégories,
– carte des pays, régions et villes où les requêtes sont les plus populaires.
L’utilisateur a également accès à des actualités associés à la courbe, lui permettant de tirer des conclusions sur l’influence d’un tel évènement sur l’intérêt que portent les internautes à son sujet.

Si on se connecte à Google Insights for Search avec un compte Google, toutes les données statistiques sont accompagnées de chiffres et peuvent être téléchargées au format CSV pour une exploitation dans un tableur.

Bien que les données analysées concernent le monde entier dans toutes les langues gérées par Google, elles sont mises à jour tous les jours !

Google/Yahoo : le top des mots-clés recherchés en 2008

Après Yahoo! il y a quelques semaines, Google a lui aussi publié son top recherche 2008. L’occasion de confronter les résultats des deux plus gros moteurs de recherche du monde.

Quels sont donc les mots-clés les plus tapés sur Google en 2008 ? « YouTube« , « jeux » et… « Yahoo! » est le tiercé gagnant des termes les plus saisis par les internautes français. Le site musical « Deezer » et le réseau social « Facebook » sont les termes qui ont enregistré la plus forte progression cette année.

Globalement, le top 10 de Google montre bien comment les internautes français accèdent à leurs sites favoris : ils tapent dans la fenêtre de recherche le mot qui se situe entre « www. » et le « .fr » ou le « .com » et non l’adresse complète dans leur navigateur !

En revanche, il est particulièrement intéressant de regarder les recherches les plus demandées en fonction du lieu de résidence des internautes, car on constate que les centres d’intérêt sont différents suivant que l’internaute réside à Paris, Nice ou Limoges.

On trouve « Adopte un mec » et « Viededemerde » à Paris où les parisiens s’enquièrent également de la « DartyBox« , et du « Velib« .

A Nice, « vide grenier » connait la plus forte progression en termes de requêtes, juste devant les transports locaux urbains « bus azur » et « envibus ».

Même engouement à Limoges où le réseau de transports en commun (« tcl limoges« ) connait la hausse la plus marquée, avec l’université (« unilim« ) et l’inspection académique (« ia 87« ).

Le top 10 français de Yahoo! est quant à lui radicalement différent et est particulièrement orienté « contenu people » et sport puisque l’on retrouve comme mots clés les plus recherchés « secret story« , « plus belle la vie« , « star academy« , « paris saint germain » ou encore « olympique de marseille« .

En outre, il convient d’être prudent sur ces classements puisqu’un grand nombre de requêtes sont filtrées et les moteurs regroupent bien souvent les requêtes de thématiques identiques.

Google Audio Indexing indexe le son des vidéos

Google vient de mettre en ligne un nouveau service dans son « lab » : GAudi, pour Google Audio Indexing.

Les contenus des vidéos provenant de Youtube y ont été analysés, les paroles des intervenants automatiquement converties en texte et accolées comme des sous-titres.

Google Audio Indexing sera donc capable de localiser les différentes occurrences d’une requête donnée directement dans des contenus vidéo.
La page de résultats affiche une version modifiée du lecteur vidéo YouTube, sur lequel est marquée chaque apparition des termes entrés par l’utilisateur, avec la possibilité de visualiser directement la portion de discours concernée.
L’interface permet par ailleurs de partager les résultats obtenus avec d’autres.

Initialement conçu comme une petite application destinée à la page personnalisable iGoogle, Google Audio Indexing est, pour l’instant, limité aux vidéos des political channels de YouTube. GAudi propose par ailleurs une interface dédiée permettant de se focaliser sur les vidéos relatives à la campagne présidentielle américaine Obama / Mc Cain.

Cependant, l’outil de Google ne comporte rien de très innovant par rapport à des solutions comme Podzinger ou Pluggd. Tout cela montre surtout que le futur des moteurs de recherche passe par les technologies de recherche dans les contenus multimédias.

Adwords Editor

AdWords Editor est un logiciel offert par Google pour gérer votre compte AdWords.

Le processus d’utilisation reste simple : téléchargez votre compte, apportez les modifications de votre choix hors ligne, puis transférez vos campagnes modifiées une fois les modifications finalisées.

Adwords Editor vous offre les possibilités suivantes, entre autres :
– travailler hors ligne,
– transférer à tout moment des modifications vers AdWords,
– stocker un ou plusieurs comptes et y naviguer avec facilité,
– ajouter, modifier et supprimer des campagnes, des groupes d’annonces, des annonces, des mots clés et des emplacements,
– trier et consulter des statistiques de performance,
– copier ou déplacer des éléments entre des campagnes, des groupes d’annonces et des comptes,
– …

Outre le fait que l’on puisse travailler sans être forcément connecté à Internet, il peut être intéressant d’utiliser des outils dont on ne dispose que sur son ordinateur, et qui facilitent les traitements (un tableur comme Excel par exemple).

AdWords Editor peut profiter à tous les annonceurs Google AdWords, quelle que soit la taille de leur compte. Cependant, cette application est particulièrement utile pour les annonceurs dont les comptes sont volumineux, contiennent plusieurs campagnes et de longues listes de mots clés.

Temps de chargement des pages

Google va désormais prendre en compte le temps de chargement des pages de destination pour le calcul du « Quality Score ».

Le Quality Score est une mesure dynamique affectée par Google à chacun de vos mots clés, mesure qui est calculée à l’aide d’un certain nombre de paramètres afin de déterminer le niveau de pertinence de votre mot clé par rapport à votre groupe d’annonces et à la requête d’un internaute.
Plus le niveau de qualité du mot clé est élevé, plus son enchère minimum est faible, et plus l’annonce est bien placée.

Or, le blog officiel d’Adwords annoncait il y a quelques semaines que « le temps de chargement des pages de destination (Landing Page Load Time) serait désormais pris en considération par leur Quality Score afin d’améliorer l’expérience usager du fameux système pay-per-click de Google ».

Google justifie sa décision ainsi. Premièrement, les internautes apprécient de ne pas attendre longtemps que leur page de destination soit chargée. Les pages interstitielles, les multiples redirections, les serveurs excessivement lents sont autant d’éléments qui contribuent à augmenter les temps de chargement et à empêcher les internautes d’obtenir ce qu’ils veulent.
La deuxième raison avancée par Google est que les internautes sont plus susceptibles de fermer les pages dont le chargement est trop lent, ce qui peut sérieusement contrarier votre taux de conversion.

Les pages de destination dont le temps de chargement sera trop long pourront ainsi avoir des Quality Scores plus bas et auront donc désormais à payer plus cher leur enchère de CPC minimum. Inversement, les pages dont le temps de chargement sera optimisé pourront obtenir des Quality Scores plus hauts donc payer moins cher leur enchère de CPC minimum.

Depuis le début de ce mois, il est possible d’évaluer la performance de ce nouveau paramètre via la page Keyword Analysis de la plateforme Adwords. Les annonceurs ont désormais un mois pour modifier leur site et faire les ajustements nécessaires à leurs pages de destination.

Suite à ce moratoire d’un mois, le facteur: “Page Load Time Factor” sera incorporé au Quality score de tous les mots-clés achetés dans Adwords.

Attention donc aux annonceurs qui dirigent vers des pages de destination avec un temps de chargement non optimisé (splash pages, pages Flash). Cette mise à jour d’Adwords visent à les sensibiliser à l’importance d’une page de destination optimisée, aussi bien en termes purement techniques que sémantiques et ergonomiques.

Les Webmaster Tools de Google

Les Webmaster Tools de Google sont une suite d’outils qui offre aux webmasters un moyen simple et gratuit de rendre un site plus facilement explorable par Google.

Ils permettent notamment de :
– découvrir le site tel que le voit Google,
– identifier les requêtes les plus fréquentes ayant amenées sur votre site,
– diagnostiquer les problèmes,
– connaître la date de la dernière visite du robot Googlebot,
– découvrir le classement PageRank de vos pages sur Google ainsi que son évolution au cours des derniers mois,
– échanger des informations directement avec Google afin d’améliorer la visibilité du site.

Dans la zone « Diagnostic » de l’interface, un menu « Analyse du contenu » permet également d’obtenir des indications diverses sur votre site web :
– Titres manquants ;
– Titres dupliqués ;
– Titres trop longs ;
– Titres trop courts ;
– Titres pas assez descriptifs ;
– Balises meta description dupliquées ;
– Balises meta description trop longues ;
– Balises meta description trop courtes ;
– Contenu non indexable (Flash, etc.).

L’option « Sitemaps Details » affiche d’éventuelles erreurs ou alertes qui seraient survenues lorsque les pages présentées dans le fichier Sitemap ont été « crawlées ».

Vous obtenez ainsi des informations fournies en direct par Google à prendre impérativement en compte pour améliorer son positionnement sur le moteur.

Difficile aujourd’hui de gérer sérieusement un site Internet sans s’inscrire à ces outils pour webmasters dont les fonctionnalités progressent constamment…